Disque dur externe en « RAW »

Depuis que la capacité de stockage des disques durs a énormément augmenté, il y a un problème susceptible de pointer son nez : la fameuse mention « RAW », rendant l’accès au contenu de ce dernier très compliqué lorsque l’on utilise une version du système d’exploitation de la firme de Redmond. J’ai été confronté à ce dilemme avec un ancien disque dur externe 3,5 pouces formaté en ntfs. Cela ne s’est jamais produit lorsque j’ai opté pour le fat32, plus ancien mais obsolète.

Il y a une petite astuce qui peut sauver la mise et permettre de récupérer les fichiers importants :

Créer une clé usb multisytem et booter/démarrer sur la clé sans charger le système d’exploitation présent sur la machine.

-Si tout se passe bien, une des distributions GNU/Linux présentes sur la clé se charge.

-Il suffit ensuite de connecter le disque dur récalcitrant sur un port usb et de brancher un autre périphérique de stockage. Ce qui a été transféré au départ sur le disque dur problématique devient visible et accessible (c’est ce qui s’est passé pour moi).

-Il ne reste plus qu’à copier ce que l’on souhaite conserver.

Si vous connaissez d’autres méthodes (tous systèmes d’exploitations confondus), n’hésitez pas à les partager via les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>