Fedora GNU/Linux 21 et Brother DCP7040

Suivant la distribution GNU/Linux que l’on souhaite privilégier, l’utilisation de périphériques externes pose plus ou moins de soucis. Après de nombreux tests, j’ai enfin déniché la distribution qui prend parfaitement en charge mon Brother DCP7040. Il s’agit de la dernière mouture de la Fedora GNU/Linux, qui porte le numéro 21 et qui est installée sur mon Lenovo g50-30 avec l’environnement de bureau Mate.

Installation de la bestiole :

1/Télécharger le script bash de l’outil d’installation proposé par Brother.

2/Décompresser l’archive.

3/Effectuer un clic droit sur le fichier linux-brprinter-installer-2.0.0-1 et cliquer sur « propriétés ».

4/Aller dans l’onglet « Permissions » et indiquer « lecture et écriture » pour tout le monde et cocher la case qui permet de rendre le script exécutable.

5/Ouvrir le terminal et se loguer en tant que root : su puis le mot de passe associé au compte root.

6/Aller dans le dossier où se situe le script et taper la commande suivante :

bash linux-brprinter-installer-2.0.0-1

7/Le script demande la référence du modèle. Dans le cas qui nous intéresse, il suffit de taper dcp7040.

8/Le script se charge du téléchargement des fichiers .rpm nécessaires listés en réponse à l’étape précédente.

9/Lors de l’installation des fichiers .rpm, le système ajoute automatiquement l’imprimante. Mais cela peut ne pas fonctionner. Il suffit de supprimer l’imprimante ajoutée et de la rajouter en indiquant le chemin du répertoire où se trouve le fichier .ppd, à savoir /usr/share/cups/model

10/En ce qui concerne la fonction scanner, il suffit d’installer xsane et gimp, avec la commande suivante : sudo yum install xsane gimp

11/Pour le moment, scanner un document n’est possible qu’en passant en mode root. Pour palier à cela, une commande :

Après être passé en mode root : gpasswd -a utilisateur scanner (merci à l’ami Fred)

12/Si vous souhaitez profiter de la touche scan du panneau de contrôle de l’appareil, tapez brscan-skey dans le terminal et appuyez sur la fameuse touche. Ensuite, choississez « image » via les flèches noires sur fond blanc et appuyez sur la touche OK. Il ne reste plus qu’à enclencher la touche verte « marche ». Si tout se passe bien, gimp s’ouvrira automatiquement et affichera le document scanné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + neuf =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>